• GR Bru nº 6 : Anderlecht le 24 mai 2015

     

    Randonnées en Boucle à Bruxelles et dans sa périphérie

    Boucle nº 6 : La vallée de la Pede  18,9 km (22,6 km avec jonction)

    L'itinéraire démarre de la station métro Eddy Merckx et passe par les communes d'Anderlecht, Sint-Pieters-Leeuw, Sint-Anna-Pede, Itterbeek et Dilbeek ainsi que la réserve naturelle du Vogelenzangbeek, parc de la Pede, parc des Etangs et le parc Joseph Lemaire.

    Aux abords de la réserve naturelle du Vogelenzangbeek, où alternent prairies humides, roselières, mares, ronciers, haies, saules et aulnes, il est possible d'observer faucons crècerelles, mouettes et goélands, mais aussi la dicrète poule d'eau ou le pic épeiche. Le chemin du retour vers la ville suit au plus près la Pede et la succession de parcs et d'étangs pour se terminer à la Gare du Midi.

     

     Cygnes sur l'Etang de la Pede

     La famille canard sur l'Etang de la Pede 

     

    Le viaduc de la Pede 

    Long de 526 mètres, composé de seize travées en arc en béton armé, ce viaduc ferroviaire enjambela vallée de la Pede depuis 1933. Classé monument historique, sa mise à quatre voies dans le cadre de l'aménagement du RER s'est faite en préservant l'aspect général de l'ouvrage d'art.

    Sint-Anna-Pede

    Si les origines de la petite église de Sint-Anna-Pede remontent à 1250, la tour et la nef actuelles ont été bâties au 16e siècle.

    Luizenmolen

    Perché à l'altitude de 57 mètres, le Luiznmolen (littéralement : moulin des poux, mais cette étymologie est discutée), a remplacé, à l'identique, le moulin érigé en 1864 qui s'était profondément dégradé après l'arrêt de ses activités en 1928. Ce moulin en bois, sur pivot, comporte deux étages : le grenier à farines et, au-dessus, le grenier aux meules. D'une hauteur de 14,20 mètres, ses ailes en fer ont une envergure de 24 mètres.

    Le parcours.

     


    votre commentaire
  • GR 15 (6) : Odeigne > Houffalize le 23 mai 2015

     "Creu Até Fré Djâkes"  qui signifie "A la croix auprès du frère Jacques". A cet endroit, les catholique des Tailles se rassemblaient clandestinement durant la Révolution française.

    GR 15 : Tronçon nord - Monschau (d) > Martelange

    Etape 6 : Odeigne > Houffalize 24,1 km (25,9 km avec jonction)

    Partant de l’arrêt du bus sur la N30, je vais rejoindre le GR 15 le village d'Odeigne, et de là, en passant devant le monument aux morts, je prends la direction de La Roche un court instant puis j'oblique à gauche d'abord en lisière, où je dois passer par-dessus 2 clôtures barbelées (les risques du métier!!!), puis en forêt où là se trouve un panneau disant que si le drapeau rouge est hissé, interdiction de passer, j'essaye quand même, mais plus bas je renonce car avec l'Aisne naissante, il y a trop d'eau (espèce de marécages) et ne connaissant pas très bien l'endroit, je rebrousse chemin et prend la route en parallèle (plan B) et retrouver le GR au lieu-dit Poteau d'Odeigne. Je continue en direction de Wibrin pour arriver au hameau de Chabrehez. Puis en descente j'arrive au lieu-dit Martin Moulin où je franchis le ruisseau Le Noir. Afin de couper un lacet de la route, je gravis un raidillon dans un sentier, puis retrouve l'asphalte pour monter jusqu'à un carrefour où se dresse la chapelle Saint-Hubert. Direction le hameau Les Censes puis celui de Les Colas, je descend en lisière dans le bois et je passe à gué un premier ruisseau et un second sur un ponceau. Je remonte jusqu'à un point culminant, au carrefour de cinq chemins Croix "Até Fré Djâkes". Je poursuis mon parcours, en négligeant tous les chemins croisés. A la fin de la descente vers le vallon de la Planchette, je traverse le ruisseau sur une passerelle. Je remonte par un chemin-ruisseau au début, empierré et asphalté par la suite. Au sommet, avant le village de Dinez, je tourne à droite et descend vers le hameau de Wilogne. Au bas de la descente, je tourne à gauche pour remonter tout droit vers la crète. Après les dernières maisons, la descente est raide vers le ruisseau du Pont du Mont, franchi à gué, je remonte dans le bois et, revenu dans la campagne et ayant laissé sur ma gauche le village de Mont, je redescend vers Achouffe où se trouve la brasserie d'Achouffe (qui produit artisanalement deux bières appréciées : la Chouffe et la Mc Chouffe). Tournant le dos au village, je gravis un talus et m'enfonce dans la sapinière. La grimpée est rude, jusqu'à la sortie du bois, où je pars à gauche et m'amène au croisement de la Longue Virée. Le GR prend à droite et va s'étirer dans le vallon de Seronval puis remonte et je franchis un tunnel sous l'autoroute E25. Puis je pénètre dans les faubourgs d'Houffalize, descend tout en contemplant le panorama de la ville et rejoint la grand-route jusqu'au pont sur l'Ourthe, je continue le long de la rivière et au premier carrefour (devant le monument au soldat français Henri Sebald), je tourne à droite et grimpe pour arriver un peu plus loin à la place Roi Albert où se trouve l'arrêt du bus TEC 1011 pour me ramener à Liège. Ici se termine l'étape du jour.

     

    casse-cou pour franchir 2 passages barbelés

    Pas de chance, le drapeau est rouge !

     

    Chapelle Saint-Hubert près du village de Tailles.

     

    char Panther allemand à Houffalize

           


    votre commentaire
  • GR 15 (5) : Werbomont > Odeigne le 17 mai 2015

    Dans le creux de l'arbre juste après le franchissement du ru de Hoursinne

    GR 15 : Tronçon nord - Monschau > Martelange

    Etape 5 : Werbomont > Odeigne 23,3 km  (26,3 km avec jonction)

    Partant de l'arrêt du bus, je vais rejoindre le GR près de l'autoroute E25, et entre dans le bois puis dans un coupe-feu et à la sortie tout en descendant longuement, je passe dans le hameau de Burnontige puis le hameau de Jehanheid et direction vers Saint-Antoine et Grand Bru. Virage à gauche et je grimpe rudement et, au sommet, birfurque engauche, et je traverse les quelques maisons de Hourlai et continue sur un empierré jusqu'au col de Roche-à-Frêne et là, je m'engage à droite vers le village de Deux-Rys (Deux-Rys (deux rus) atteste du confluent de deux ruisseaux : celui del Hé et celui de l'Ai l'Oiseau). Passé le village, je remonte le vallon puis je passe au lieu-dit Intinchera et redescend vers le ru de Hoursinne que je franchis  et arrive au village de Petite Hoursinne. Continuant, j'arrive bientôt à Grandmenil et passe devant un tank allemand (qui rappelle l'épisode tragique de l'offensive allemande en 1944). Ayant quitté le village, je suis la direction de Oster puis monte entre les prairies et dans la forêt pour atteindre la crête 572 m d'altitude. La descente s'amorce, d'abord douce, puis plus rapide et par après je franchis le ruisseau du Fayi de la Folie. Je remonte le versant opposé et arrive à l'église d'Odeigne, je longe le cimetière  et poursuit vers le haut du village et débouche au carrefour, où se fait le croisement avec le GR 14 (Malmedy > Sedan). De là, je quitte le GR 15 pour aller rechercher l'arrêt du bus TEC 1011 sur la N30 (arrêt Malempré Bellaire).

     

    Vers le village de Deux-Rys

    En chemin vers Deux-Rys

    Franchissement du ru de Hoursinne

    Tank Panther allemand à Grandmenil (près de Manhay)

    Parcours de la randonnée

     


    votre commentaire
  •  

    GR 15 (4) : Remouchamps > Werbomont le 11 mai 2015

     Monument commémoratif à Francis Vanmechelen 

    GR 15 : Tronçon nord - Monschau > Martelange

    Etape 4 : Remouchamps > Werbomont  23,1 km (23,9 km avec jonction)

    Partant du pont de Remouchamps (parcours en commun avec les GR's 571 et 576), je me dirige en direction de la Redoute en passant devant le monument aux morts et l'église dont le clocher est classé et date de 1230 puis passe devant une chapelle avec un beau Christ en bois sous un arbre, je passe un peu plus haut sous la voie d'accès de l'autoroute en laissant sur ma droite la célèbre côte de la Redoute et continue à monter pour dépasser le belvédère Walter Fostier et arriver aux premières maisons de Falize. Sorti du hameau, je longe le site d'une ancienne carrière devenu réserve naturelle "Heid des Gattes" puis descend vers Aywaille (séparation du GR 571).   Après avoir traversé toute la place Joseph Thiry, je me dirige vers Kin et Stokeu en passant devant un curieux monument dédié à N.-D. de Lourdes. Peu après, je pénètre dans le bois de Winhisté et arrivé à l'orée du bois, je descend doucement dans le vallon du Fond du Fourneau, puis remonte jusqu'au hameau de Pavillonchamps. Après avoir passé la vieille croix de la Golette (datée de 1767), je descend dans un sentier en lisière jusqu'à atteindre Harzé et là, je me sépare du GR 576 qui lui tourne à droite et moi à gauche. Là, commence une assez longue montée et raide par moment et pénétrer dans la forêt puis redescend jusqu'au ruisseau du Pouhon (lieu-dit La Levée). Plus loin, je passe à côté de la chapelle Sainte-Anne des Pouhons (construite en 1524), puis je traverse la grand-route Liège - Bastogne au lieu-dit "Pouhon de Harzé" (Pouhon signifie "source" en wallon), grimpe et peu après avant d'entrer dans le bois, se trouve le monument dédié à Francis Vanmechelen (voir photo), puis descend pour arriver à Trou de Besson. Puis direction Ernonheid et Werbomont d'où je reprend le bus TEC 1011 pour le retour à Liège.

    Chapelle Sainte-Anne des Pouhons construite en 1524

    Monument aux "Morts pour la Patrie" à Ernonheid

     

     

     

     


    votre commentaire
  • GR 15 (3) : Polleur > Remouchamps le 10 mai 2015

    GR 15 : Tronçon nord - Monschau > Martelange

    Etape 3 : Polleur > Remouchamps  26,4 km

    Partant de Polleur, je me dirige vers le centre du village, dépasse l'église et franchit le vieux pont sur la Hoëgne (vieux pont qui daterait du 12e siècle). Plus loin, après le viaduc de l'autoroute, je monte dans le bois jusqu'au sommet à hauteur d'un pavillon forestier puis perdant de l'altitude et devenant une descente assez raide. Plusieurs sources sourdent au fond du vallon et forment un ru que je traverse, je remonte sur l'autre versant puis redescend vers un autre petit ru que je traverse et suis la rive droite, je remonte pour découvrir les étangs de Chawion. Plus loin, je croise le GR 573 et rejoint le parking du centre de vacances Sol Cress, puis passe le col d'Anette et Lubin (337 m) et dévale en lacets la colline en passant sous le funiculaire pour le rejoindre en bas et passe devant l'Office du Tourisme de Spa. Après avoir traversé l'avenue, je rejoins le GR 5 que je vais parcourir en commun jusque Winanplanche. Je pars en direction de La Reid, puis à une fourche, je quitte le fond du vallon et grimpe jusqu'à un embranchement et bientôt suivre un sentier horizontal en lisière du bois du Thier d'Aihé, avec de belles vues sur ma gauche. En vue du sommet, quart de tour à droite pour prendre la montée la plus raide, puis j'arrive dans le hameau de Banoyard et traverse la route La Reid - Desnié. Je me dirige vers Vert Buisson puis en continuant j'arrive au sommet du Ninglinspo (suite aux mauvaises intempéries, je suis dirigé vers un autre sentier en parallèle pour la descente). Un peu plus bas, je retrouve le bon sentier et traverse le ru à gué, et le ry de Hornay et le ry des Blanches Pierres qui forment ensemble le Ninglinspo. et arrive à Sedoz d'où je rejoins le GR 571 (que je vais côtoyer jusque Remouchamps). Sans traverser la grand-route (Remouchamps - Trois-Ponts), j'attaque tout de suite le flanc du coteau par le chemin qui surplombe la route de l'Amblève, puis au sommet à hauteur d'un crucifix, je bifurque et redescend jusqu’au pied du viaduc de l'autoroute E25 et la route N.697 et atteindre le centre de Remouchamps et l'arrêt du bus TEC nº65 (grottes).

    L'église de Polleur

    Polleur, le vieux pont qui daterait du 12e siècle et se trouverait à l'endroit où la chaussée romaine Tongres - Trèves traversait la Hoëgne. Il est le théâtre chaque année de la fête du Coucou.

    le Ninglinspo


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires